PATRICK MINET

FR/
Le travail de Patrick est un hymne à la couleur et à l’arabesque de la ligne. Pourtant, même si ces deux éléments sont caractéristiques du travail de Matisse, Patrick les utilise d’une manière totalement différente. Ses couleurs sont acidulées, pastels la plupart du temps et sa ligne cloisonne des espaces dans lesquels les couleurs viendront prendre place. Se rapprochant tantôt d’Alechinsky pour des figures aux contours libres, tantôt de Chuck Close pour des diffractions d’espace, Patrick suit un chemin marqué par une forte singularité.
On retrouve dans ses œuvres une notion première, presque innocente difficile à expliquer. Ses sujets sont toujours dotés d’une présence qui ne se laisse saisir qu’un instant avant de devenir autre, disparaissant et réapparaissant comme les vagues de couleurs dont ils sont constitués. L’univers est particulier, l’écriture maîtrisée, Patrick sait quelque chose qu’il ne peut dire que dans un langage dont le flou affirme une vérité autant personnelle qu’universelle.
 
ENG/
Patrick's work is a hymn to color and the arabesque of the line. However, even if these two elements are characteristic of Matisse's work, Patrick uses them in a totally different way. His colors are acidic, pastel most of the time and his line partitions spaces in which the colors will take place. Sometimes coming closer to Alechinsky for figures with free contours, sometimes to Chuck Close for space diffractions, Patrick follows a path marked by a strong singularity.
We find in his works a primary notion, almost innocent, difficult to explain. His subjects are always endowed with a presence that can only be grasped for a moment before becoming something else, disappearing and reappearing like the waves of color of which they are made. The universe is particular, the writing mastered, Patrick knows something that he can only say in a language whose vagueness affirms a truth as personal as it is universal.



 

PAT_M_008
press to zoom
PAT_M_009
press to zoom
PAT_M_016
press to zoom
1/1